Le but de opération "5 minutes de répit pour la planète" n'est pas d'économiser de l'électricité pendant 5 min, seulement d'attirer l'attention sur l'urgence de passer à l'action.

 

Pourquoi le 1er février ?

Cette date a été choisie car le lendemain, 2 février 2006, sera rendue publique, à Paris, la première partie du 4ème rapport du GIEC, le groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) des Nations Unies. Le GIEC constitue aujourd’hui l’organe scientifique international de référence sur le changement climatique. Cette première partie concerne les aspects scientifiques du réchauffement climatique. Les deuxième et troisième parties concerneront respectivement les impacts du changement climatique et les solutions à mettre en œuvre. La synthèse du rapport sera rendue à l’automne prochain à Valence. Nous profitons donc de cet événement à Paris pour braquer les projecteurs sur la situation actuelle du climat mondial et rappeler qu’il existe de multiples solutions à mettre en œuvre, tant par les décideurs que par les citoyens.

 

 

 

 

 

 

Tour Eiffel sans illumination pendant 5 minutes le 1er février

AFP 30.01.07 | 

Les illuminations de la Tour Eiffel seront éteintes pendant cinq minutes jeudi entre 19H55 et 20H00, pour participer à l'opération "5 minutes de répit pour la planète", a précisé mardi un communiqué de la Société d'exploitation de la Tour (SETE). 

La SETE, en accord avec la mairie de Paris, veut ainsi marquer "son engagement en faveur du développement durable et de la préservation de la planète", a précisé ce communiqué. 

Les illuminations décoratives seront éteintes mais l'éclairage de sécurité (coursives, escaliers, etc.) sera maintenu. 

L'opération "5 minutes de répit pour la planète" est organisée pour attirer l'attention sur la consommation d'énergie, alors que les experts mondiaux du climat sont réunis à Paris jusqu'à vendredi pour alerter sur les dangers du réchauffement climatique. 

La consommation d'énergie annuelle de la Tour est de 7.000 mégawatts/heure, dont 9% pour les illuminations, a précisé la SETE, ajoutant qu'une campagne de changement des lampes du monument en 2004/2005 a permis une réduction de 30% de la consommation d'énergie. 

De même la SETE a expliqué avoir passé un contrat "électricité verte" avec EDF, contrat prévoyant que 100% de l'énergie fournie provient des énergies renouvelables. 

La Tour Eiffel est le monument payant le plus visité au monde.