LA MORPHOLOGIE ET LA STRUCTURE DU PIC SAINT LOUP.

L' histoire géologique du Sud-Est de la France est particulièrement complexe et a donné naissance à des roches différentes.


Cette histoire débute il y a plus de 300 millions d'années avec l'apparition de roches calcaires et de schistes que l'on retrouve aujourd'hui dans la partie septentrionale du Languedoc; à cette époque, seulement la Montagne Noire et les Cévennes sont émergées, suite à la formation du Massif Central. Aux périodes appelées Jurassique et Crétacé (entre 200 et 60 millions d'années avant notre ère), la mer dépose les calcaires des garrigues actuelles, des collines de la Moure et du massif de la Gardiole, à l'ouest de Montpellier.

La formation des Pyrénées provoque ensuite le plissement et le déplacement des roches déjà présentes; le pic Saint Loup apparaît à cette époque.

Il y a environ 30 millions d'années, l'ensemble de la région s'effondre le long d'anciennes failles : la partie basse du Languedoc est à nouveau sous l'eau, la mer dépose de nouveaux sédiments calcaires. Puis la Méditerranée s'assèche, provoquant l'encaissement des cours d'eau comme l'Orb et l'Hérault.

 

Bancs calcaires du pic Saint-Loup, redressés à la verticale par la surrection de la chaîne pyrénéo-provençale au cours de l’ère tertiaire.

Source: M. Mattauer, Professeur Emérite de Géologie à l´Université de Montpellier 2

 

 

 

La dent du Pic Saint-Loup constituée par des calcaires jurassiques (135 millions d'années) relevés à la verticale par le plissement

Source: M. Mattauer, Professeur Emérite de Géologie à l´Université de Montpellier 2