Le traitement de l’anévrysme par chirurgie a pour but d’empêcher une rupture catastrophique de l’anévrysme.

 

Il s’agit d’une opération sous anesthésie générale, micro neurochirurgicale ce qui signifie que le microscope sera utilisé pendant une partie de l’opération.

Elle dure environ 2 à 4 heures. Le chirurgien doit disséquer et exposer l’anévrysme, les artères concernées et le collet de l’anévrysme pour placer sur le collet un ou plusieurs « clips » de façon à fermer complètement le sac de l’anévrysme sans obstruer les artères sur lesquelles l’anévrysme s’est développé. Les clips sont des petites pinces métalliques non ferromagnétiques qu’on laisse définitivement en place.

Pour arriver à cela, il faut inciser la peau du crâne, en général en partant de devant l’oreille, en suivant ensuite la zone d’implantation des cheveux. Ensuite, il faut sectionner le muscle temporal (qui vous sert à mâcher), puis à l’aide d’un trépan il faut ouvrir la boîte crânienne, puis ouvrir les méninges. A partir de ce moment on utilise le microscope opératoire. Les artères sont soigneusement repérées avant d’accéder à l’anévrysme lui-même ; ce dernier est alors bien isolé et exposé : on peut alors placer un ou plusieurs clips sur le collet. Il faut bien s’assurer que l’on ferme tout le collet et que l’on ne prend pas dans les mords du clip une artère normale. L’intervention est alors terminée, il suffit de suturer la méninge, de remettre le volet osseux (fixé par des sortes de rivets ou par des fils de suture), et enfin de recoudre la peau.