PISTES DE DINOSAURES.

 

Les pistes sont les traces fossiles des pas ou d'autres empreintes (de la queue ou du ventre par exemple) laissées par le passage d'un animal ancien.

La plupart des pistes se sont fossilisées sur de grandes étendues de sédiments humides et fermes, par exemple dans les zones littorales ou intertidales.

Les meilleures conditions pour assurer la préservation des empreintes diffèrent de celles qui favorisent la fossilisation des restes d'animaux. Les carcasses doivent être ensevelies rapidement par les sédiments pour se fossiliser, tandis que les empreintes nécessitent un processus plus lent et moins brutal pour se préserver.

Il faut d'abord qu'il y ait un délai entre la formation de l'empreinte et son ensevelissement. Si la couche humide a le temps de sécher et de se durcir, les empreintes auront plus de chances de rester intactes sous les nouveaux dépôts.

Il faut ensuite que les empreintes soient couvertes de sédiments lentement et en douceur afin de ne pas être endommagées.

Les pistes finiront par être enterrées sous d'autres dépôts et, au bout de quelques millions d'années, se transformeront en roches sous la pression. Les couches demeurent distinctes malgré la pression, voilà pourquoi la strate contenant les empreintes peut affleurer quelques millions d'années plus tard. C'est généralement l'érosion de l'eau et du vent qui les expose.

 

Sur une paroi rocheuse inclinée à 72°, longue de 1.200 mètres et haute de plus de 110 mètres, plus de 5.000 empreintes de pas de dinosaures, correspondant à quinze espèces différentes, se sont conservées au fil du temps dans le gisement de Cal Orckro, à cinq kilomètres de la ville de Sucre, ancienne capitale de la Bolivie.


Les pistes ne constituent qu'un type de traces fossiles. Ces traces comprennent tout ce qui révèle la présence de l'animal vivant en l'absence de restes de l'animal lui-même, par exemple des marques de dents, des terriers, des oeufs, des coprolithes (excréments fossiles).

 


Les pistes fournissent de précieux renseignements sur le comportement, l'anatomie et les aptitudes physiques des dinosaures :
- Grâce à des pistes découvertes au Texas (États-Unis), on sait des brontosaures allaient en file indienne se rafraîchir dans une mer peu profonde.
- On a découvert au Connecticut (États-Unis) les traces laissées par un dinosaure carnivore se déplaçant nonchalamment sur la pointe des pieds dans un lac profond.
- Des pistes en Australie raconte la fuite précipitée de petits dinosaures herbivores à l'arrivée d'un gros prédateur
- Des empreintes montrent aussi que des dinosaures-autruches comme Dromiceiomimus avait un talon charnu et mou.

Les pistes permettent en outre d'estimer la vitesse des déplacements. Par exemple :
- 12 km/h (7,5 milles à l'heure) pour un petit brontosaure, dont les traces de pas ont été découvertes au Niger
- 20 km/h (12,5 milles à l'heure) pour un brontosaure géant qui vivait dans ce qui est aujourd'hui le Maroc
- 27 km/h (17 milles à l'heure) pour un énorme hadrosaure qui se trouvait dans ce qu'on appelle aujourd'hui le Colorado (États-Unis).

 

Source: « Pistes de dinosaures ». Carnets d'histoire naturelle. Musée canadien de la nature. http://nature.ca/notebooks/francais/pistdino.htm