LE BASSIN VERSANT DE LA SEINE.

La Seine est un fleuve, long de 777 kilomètres, qui arrose Troyes, Paris, Rouen et Le Havre. Sa source se situe à 446 mètres d'altitude sur le plateau de Langres en Côte-d'Or. Son cours a une orientation générale du sud-est au nord-ouest. Elle se jette dans la Manche entre Le Havre et Honfleur. Son bassin versant, d'une superficie de 78 650 km2, intéresse près de 30 % de la population du pays.

 

 

 

Grâce notamment aux aménagements réalisés en amont (barrages réservoirs) et aux rehaussements des chaussées dans Paris, des crues qui autrefois inondaient les berges et les rues avoisinantes sont aujourd'hui maîtrisées et ont disparu. Voir la vidéo.

 

 

Ce qui fait un fleuve c'est le réseau chevelu de ses affluents, c'est le territoire de son bassin versant.  La Seine n'a ainsi plus rien d'un fleuve naturel. Dès l'amont du bassin, l'activité agricole, que le développement de Paris a très tôt orienté vers la production céréalière intensive, marque de son empreinte la composition chimique de l'eau, compliquant la tâche des producteurs d'eau potable, qu'ils puisent dans les eaux de surface ou dans les eaux souterraines. Le cours aval des principaux affluents de la Seine qui confluent vers Paris est aménagé par des barrages-écluses qui maintiennent le tirant d'eau nécessaire à la navigation. Leurs débits sont régulés par 3 grands lacs-réservoirs, construits et gérés par la Ville de Paris, qui écrêtent les crues pour prévenir les inondations et soutiennent les débits estivaux pour assurer les prélèvements destinés à la production d'eau potable. En aval de Paris, les eaux usées produites par les 10 millions d'habitants de l'agglomération, ainsi que les eaux pluviales ruisselant sur les surfaces imperméabilisées, doivent être traitées en stations d'épuration, avant de rejoindre la Seine dont elles affectent néanmoins la qualité.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Paris. L´île Seguin, ancienne factorie Renault. À droite, en amont, l´île Saint Germain.