Voltaire, (1759). Candide ou l´optimisme. Chapitre V.  "Tempête, naufrage, tremblement de terre, et ce qui advint du docteur Pangloss, de Candide, et de l´anabaptiste Jacques":

"(...) À peine ont-ils mis le pied dans la ville (Lisbonne), qu´ils sentent la terre trembler sous leurs pas, la mer s´élève en bouillonnant dans le port, et brise les vaisseaux qui sont à l´ancre. Des tourbillons de flammes et de cendres couvrent les rues et les places publiques; les maisons s´écroulent, les toits sont renversés sur les fondements, et les fondements se dispersent; trtente mille habitants de tout âge et de tout sexe sont écrasés sous des ruines. (...) Voici le dernier jour du monde! s´écriait Candide.

(...) Ce tremblement de terre n´est pas une chose nouvelle, répondit Pangloss; la ville de Lima éprouva les mêmes secousses en Amérique l´année passée; mêmes causes, mêmes effets: il y a certainement une traînée de soufre sous terre depuis Lima jusqu´à Lisbonne. (...)"