Tanguy est une comédie française réalisée par Étienne Chatiliez, sortie en 2001. Ce film a si bien su pointer un phénomène jusqu'alors peu étudié qu'on utilise désormais dans le langage courant le terme de Tanguy pour désigner un jeune adulte qui se complait à vivre chez ses parents. On parle également de phénomène Tanguy pour désigner ce comportement.
 

 


En Europe, un homme sur trois et une femme sur cinq de 25 à 34 ans vivent encore chez leurs parents. Logés, blanchis, nourris, … , ils bénéficient par la même occasion d’une compagnie, d’une relative sécurité et, souvent aussi, d’un cadre de vie plus agréable que le studio sur une rue bruyante.

Un Tanguy économise ainsi facilement jusqu’à 2/3 de son salaire qui, sinon, serait dilapidé en loyer, dépenses de gaz et électricité, assurances, courses alimentaires, Internet… Sans compter les corvées: ménage, cuisine, lessives et repassage.

 

SYNOPSIS

Il est des paroles qu'on souhaiterait ne jamais avoir prononcées. Edith Guetz peut le confirmer. Après la naissance de Tanguy, son fils unique, elle lui a dit : « Tu es tellement mignon, si tu veux tu pourras rester à la maison toute ta vie ! » Mais faire une telle promesse à un enfant né avec 13 jours de retard, c'est s'exposer à de futurs désagréments... Tanguy a donc pris sa mère au mot : à 28 ans, il est encore chez ses parents. Diplômé de Sciences Po et de l'ENS Ulm, enseignant à INALCO et préparant une thèse de chinois, il pourrait entièrement s'assumer et quitter le nid familial. Mais lui persiste à rester. N'en pouvant bientôt plus, ses parents décident de faire de sa vie un enfer.