Où cueillir ses champignons près de Teruel ?


Avec la pluie, l'époque de cueillette des champignons est arrivée. Où trouve-t-on ces précieuses espèces dans les alentours de Teruel? Et que trouve-t-on? Quelques conseils et astuces pour préparer votre cueillette...




Principalement, entre autres, dans les zones boisées de chênes verts (encinas), de chêne rouvres (robles), de sabines, de hêtres, de pins ou de bouleaux, dans la Sierra de Teruel. On ne vous dira pas sur quel coteau ou dans quel champ trouver vos champignons (les secrets se gardent bien), mais voici déjà quelques bonnes pistes, pour débuter vos recherches... Les zones et les communes suivantes sont réputées pour la collecte :

- Sierra de Albarracín,
- Puerto de Orihuela
- El Campillo
- Bezas
- Dornaque
- Camarena de la Sierra
- Cedrillas

Voici les principales espèces que l'on trouve dans la région :

- Les délicieux Boletus Edulis (cèpes ou bolets)
- Niscalos (lactaires délicieux)
- Setas de cardo (pleurotes)
- Reboguelos (girolles)
- Cantarelas (Chanterelles)
- Colmenillas (morilles) au printemps
- Amanitas des Cesars (oronges)
- Macro-lepiotes (coulemelle ou lépiotes)

Quelques conseils pratiques :


- un couteau pour couper les champignons sous la volve afin de récupérer tous les éléments utiles à son identification
- un panier en osier ou en bois avec des rainures afin de disposer avec précaution les spécimens récoltés. Deux c'est mieux : dans l'un on mettra les spécimens que l'on sait comestibles et dans l'autre les spécimens douteux.
- ne jamais utiliser de sacs plastiques (l'absence d'aération peut provoquer la fermentations des champignons et les rendre toxiques)
- une baguette ou une canne légère pour les dénicher sous les feuilles
 

 

 


Quelques recommandations :


-  Ne cueillez que la quantité nécessaire à vos besoins...
- Laissez sur place les champignons trop jeunes : non seulement il n'en resterait presque rien à la cuisson mais surtout ils sont moins reconnaissables
- Laissez sur place les champignons abîmés ou trop vieux : ils assureront ainsi la reproduction de l'espèce
- Ne ramassez pas des espèces inconnues et par prudence, séparez les pièces douteuses des autres afin d'éviter une éventuelle contamination
- De préférence, ne quittez pas les sentiers pour les chercher : ils sont très souvent à portée de vue et de plus vous risquez de piétiner les couches qui produiront demain ou plus tard...
- Pour plus de sécurité, présenter votre cueillette à des professionnels spécialisés (en pharmacie ou à la société mycologique)