Les éclipses et la mythologie

 

Les éclipses apparaissent communément dans la mythologie et la littérature de nombre de cultures différentes, à des époques variées; le plus souvent comme symboles d'annihilation, de peur et du renversement de l'ordre naturel des choses. Le mot éclipse vient du Grec signifiant "abandon". Une éclipse était littéralement vue comme le soleil abandonnant la terre.

Une représentation de l'éclipse qui apparaît de manière répétée et durable est celle du dragon, ou du démon, qui dévore le soleil. Les Chinois de l'Antiquité faisaient en sorte de causer beaucoup de bruit et d'agitation pendant un éclipse, en tapant sur des pots et des tambours, pour effrayer le dragon. Les Incas eux aussi essayaient d'intimider les créatures qui mangeaient le soleil. En Inde, ils prenaient une approche différente: les gens s'immergeaient dans l'eau jusqu'au cou en signe de dévotion, croyant que cela aiderait le soleil à repousser le dragon.

Comme le remarque l'astrophysicien David Dearborn, « Pour de nombreuses raisons, il est raisonnable de percevoir les éclipses comme de mauvais présages. Pour la plupart des civilisations anciennes, le soleil était la source de vie, réapparaissant chaque jour: un événement le faisant disparaître ne pouvait être que terrible, empli d'une signification mystérieuse.»

 

 

Retour Page Précédente