LA CONSOMMATION D´ÉNERGIE.

 

Chaque habitant de la planète utilise l’équivalent en énergie de 1,6 tonnes de pétrole ; les Européens sont plutôt au double et les Américains à cinq fois plus. Il y a un facteur 20 entre la consommation d’énergie d’un Africain et celle d’un Américain !

 

 

Une lutte pour l’énergie génératrice de conflits 

Le développement de la population et la croissance économique tirent la consommation d’énergie vers le haut. Mais le pétrole et le gaz sont très concentrés et les pays les plus consommateurs ont passé leur pic pétrolier, donc dépendent du reste du monde. Les chocs pétroliers de 1973 et 1979 ont fait prendre conscience à l’Occident de sa vulnérabilité, qui va aller en grandissant avec l’épuisement du gaz et du pétrole des Etats Unis, du Canada et de l’Europe du Nord.

Le lien entre guerre et énergie est plus que fréquent : guerre de l’Irak, tensions début 2005 entre l’Ukraine et la Russie, nombreux cas de populations déplacées, spoliées, dans les pays pétroliers du Sud (Nigéria, Birmanie, etc). On parle même de malédiction de l’or noir pour certains pays exportateurs qui s’enfoncent dans la misère malgré leurs énormes richesses. 

En France : l’accès à l’énergie est un droit, et passe surtout par des aides aux impayés d’énergie... En France aussi, la question de l’accès pour tous à l’énergie a été posée. Le droit au maintien pour toute personne, des services publics de base (eau, énergie, téléphone) a été prévu par la loi du 1er décembre 1988 et a fait l’objet de modifications dix ans plus tard dans la loi du 29 juillet 1998. Il repose sur l’idée que l’accès aux services publics de base constitue une condition nécessaire pour éviter une dégradation irréversible de la situation des personnes rencontrant des difficultés sociales extrêmes.

 

 

 

Selon la Fondation Abbé Pierre, au moins 300.000 familles sollicitent, chaque année, une aide sociale pour le règlement de leur facture d’énergie. Plus de 46 millions d’Euros leurs sont ainsi versés en secours. Des estimations plus larges montent à plus de 100 millions d’Euros par an. (source : CLER-Manifeste "Habitat, précarité sociale et énergie")

Ces fonds peuvent financer tous types d’énergie, mais servent en général principalement à financer du chauffage électrique...